Arsenal du Mourillon, les cales de construction


Une tranche d’histoire disparue de l’arsenal du Mourillon

Les cales de construction navale visibles sur cette photo ont été édifiées entre 1853 et 1859. A l’origine du projet, deux autres ensembles de 5 cales devaient être construits en prolongement vers la tour Royale, portant à 15 le nombre total de cales, mais seules les 5 premières ont été réalisées.

Les cales de l'arsenal du Mourillon

Les cales de l’arsenal du Mourillon (Cliquer pour agrandir) – Photo www.delcampe.net

Les prisonniers du bagne de Toulon ont participé au chantier avec les travaux de maçonnerie et de charpente. Cette partie de l’arsenal du Mourillon a été construite dans la seconde moitié du XIXème siècle, alors que la partie nord de l’arsenal (aujourd’hui disparue) a elle été édifiée entre le XVIIIème et la première moitié du XIXème siècle avec la construction des entrepôts à bois et des bassins d’immersion pour le stockage des bois pour la construction des vaisseaux de la marine, au grand arsenal de Toulon.
C’est des cales du Mourillon qu’a été lancé en 1859 la première frégate cuirassée à propulsion mixte, La Gloire sous la direction de l’ingénieur naval Dupuy de Lôme. En 1888 et 1893 seront respectivement construits les premiers sous-marins modernes du monde avec le Gymnote et le Gustade Zédé.
Lancement de la frégate cuirassée (Ironclad) La Gloire depuis les cales de l'arsenal du Mourillon

Lancement de la frégate cuirassée (Ironclad) La Gloire depuis les cales de l’arsenal du Mourillon


Les cales ont été détruites durant les bombardements alliés sur la base de sous-marins allemande installée dans l’arsenal du Mourillon, au cours de la seconde guerre mondiale.
Aujourd’hui, seule une rampe de lancement des anciennes cales est visible depuis l’entrée de la porte de l’arsenal du Mourillon.
Les cales du Mourillon en 1945

Les cales du Mourillon en 1945 (Cliquer pour agrandir) – Photo US Air Force

Les mystérieux vaisseaux de la Royale

Les vaisseaux de l’appontement Missiessy

Grâce à Nicolas Mioque, un passionné de Marine à voile ancienne, l’énigme de la carte postale aux trois vaisseaux a été résolue !
Cette carte ancienne connue des initiés représente 3 anciens vaisseaux de guerre transformés en casernement aux appontements de Missiessy dans l’arsenal de Toulon.
L’expéditeur de la carte postale, un locataire de la caserne de l’époque, mentionnait au recto de la carte le nom de deux des trois vaisseaux : « Hello » et « Stars ».

Vieux vaisseaux de guerre servant de Caserne au 8ème colonial - Missiessy

Vieux vaisseaux de guerre servant de Caserne au 8ème colonial – Missiessy (Cliquer pour agrandir)

Après analyse plus poussée, Nicolas remarque que les 2 premiers bâtiments sont des anciens vaisseaux de premier rang, des trois-ponts* tandis que le dernier est un deux-ponts.
* Un trois-ponts est un ancien navire de guerre à voile disposant de trois batteries, c’est à dire de trois suites d’artillerie, continues et couvertes.
Le premier vaisseau s’avère en fait être le Eylau du nom de la fameuse bataille napoléonienne qui eut lieu en 1807 dans l’ancienne Prusse orientale, aujourd’hui Kaliningrad, l’enclave de la fédération de Russie fichée entre la Pologne et la Lituanie. Il s’agissait d’un vaisseau de type Hercule doté de 100 canons et construit au tout début du second empire. Le second vaisseau s’appelle Le Souverain, et le dernier vaisseau sur la carte postale est le Mars, ex-Masséna, un vaisseau de 90 canons transformé sur cale en mixte en 1857 et lancé en 1860. Ce vaisseau fut utilisé comme ponton caserne à Toulon de 1893 à 1905.

Nicolas Mioque est un jeune toulonnais passionné de Marine de guerre à voile. Sa connaissance du sujet est déjà très étendue et c’est à travers son blog Trois-ponts qu’il vous fera découvrir ces navires si envoûtants et porteurs d’histoire.
Je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler que le développement même de la ville de Toulon s’est réalisé autour de son arsenal, sous le règne de Henri IV et le transfert de la flotte des galères de Marseille vers Toulon. Port stratégique de la Méditerranée, le site fut modernisé et étendu sous la houlette de Vauban durant le règne de Louis XIV. Un nombre très important de vaisseaux de la Marine Royale furent construits dans l’arsenal de Toulon, parallèlement aux autres arsenaux tels ceux de Brest, de Rochefort, de Cherbourg… Les bois nécessaires à la construction des vaisseaux étaient entreposés dans les bassins d’immersion et les entrepôts de l’arsenal du Mourillon.

Le site web Trois-ponts.
Le musée de la Marine de Toulon.
Le site de la frégate Hermione, actuellement en construction dans l’ancien arsenal de Rochefort.

Vue du Mourillon vers la fin du XIXème siècle

Le quartier ouest du Mourillon depuis la Tour Carrée

Le Mourillon ouest depuis la Tour Carrée

Le Mourillon ouest depuis la Tour Carrée (Cliquer pour agrandir) – Photo Jean Gilletta © BNF-Gallica


Très belle vue panoramique de la partie ouest du quartier du Mourillon avec la vue sur la petite rade. Dans la rade, l’escadre Russe en visite à Toulon en 1893.
Au premier plan, une jolie villa sur un chemin qui deviendra la rue Masséna, cette villa existe toujours sauf la petite tour qui a disparu, voir ci-dessous. Sur la gauche, un chemin qui descend et longe des oliviers, il s’agit du boulevard Grignan. Sur la gauche, un bâtiment de la caserne de l’Artillerie Coloniale et derrière des ateliers de l’arsenal du Mourillon. Au centre une des 2 futures nouvelles cales de construction navale à architecture métallique. Sur la droite, quatre des 5 anciennes cales de construction navale qui furent édifiées par les bagnards. Devant, des bâtiments de la caserne de l’Infanterie de Marine. Cette très belle prise de vue nous montre un côté encore champêtre du Mourillon. Jusqu’au début du XXème siècle, il y avait encore peu de maisons dans cette partie située à l’ouest de l’axe du boulevard Pelletan qui s’appelait auparavant le boulevard Saint Louis jusqu’en 1904, on trouvait surtout des jardins.

Wyświetl większą mapę
Mourillon et Port Marchand - Seconde moitié du XIXème siècle - Domaine Public

Le Mourillon et le Port Marchand vers la fin du XIXème siècle
(Cliquer pour agrandir) – Carte domaine public

Perspective du quartier du Mourillon

Panorama de la rade depuis la tour Carrée

Section: L’arsenal du Mourillon
 
Prise de vue de la rade de Toulon depuis la Tour Carrée. Au tout premier plan les maisons qui longent le boulevard Pelletan. Au second plan, les 2 nouvelles cales de construction navale à architecture métallique au bas du…
» Voir la carte postale et lire la suite
  Panorama de la rade depuis la tour Carrée