Histoire de l’arsenal du Mourillon – 3

La construction navale et la base des sous-marins

La partie sud de l’arsenal s’étire en direction de la tour Royale jusqu’à la petite darse, construite en 1912, qui permet la communication par mer avec l’Arsenal principal de Toulon. Le rivage qui s’étend au delà sera occupé au début du XXème siècle par les bains de mer du Polygone et un embarcadère situé avant la tour Royale.

Lancement de la frégate Cuirassé La Gloire

En 1858, les ouvriers de l’arsenal entament la construction de la première frégate cuirassée de guerre (Ironclad) à propulsion mixte, La Gloire, un navire jaugeant 5630 tonnes pour 71 mètres de long, qui sortira des cales du Mourillon en novembre 1859, sous la direction de l’ingénieur Dupuy de Lôme.

Lancement du cuirassé La Gloire depuis les cales du Mourillon (Getty Images)

Lancement du cuirassé La Gloire depuis les cales du Mourillon (Getty Images)

La Gloire sera le premier cuirassé à vapeur et à hélice au monde construit pour le compte de la Marine Française qui disposera du bâtiment le plus moderne pour son époque. Le bâtiment était armé de 36 canons rayés de calibre 80 et disposait d’une force motrice de 900 ch. Le navire était constitué d’une coque en bois recouverte d’une cuirasse métallique qui protégeait ses flancs jusqu’à la ligne de flottaison. Le cuirassé La Gloire
En dépit de l’arrivée et de la mise en chantier des nouveaux cuirassés métalliques on continuera à construire des navires en bois et des cuirassés de la classe du bâtiment La Gloire afin d’écouler l’énorme stock de bois de l’arsenal du Mourillon et également de pérenniser l’emploi des nombreux ouvriers et charpentiers de marine spécialisés dans la construction de navire en bois.

Les premiers sous-marins modernes du monde

En novembre 1886 la décision est prise de construire un sous-marin dont le chantier débutera en avril 1887. C’est ainsi que démarre la construction du premier sous-marin moderne du monde, le Gymnote, dans les cales de l’arsenal du Mourillon. Le sous marin, construit sous la direction de Gustave Zédé, sera lancé en septembre 1888. Il a été conçu d’après les plans de l’ingénieur Dupuy de Lôme : ses caractéristiques étaient une longueur de 17m60 pour un déplacement de 31 tonnes.
Sous-marin Le Gymnote

Sous-marin Le Gymnote

Le sous-marin Gustave Zédéest lancé en 1893. C’est un navire torpilleur de 48 mètres de long qui jauge 226 tonnes. Pourvu d’une coque en bronze et de barres centrales, il effectue plus de 2000 plongées. Il est équipé d’un tube lance torpilles.
Le lancement du sous-marin Gustave Zédé au Mourillon

Le lancement du sous-marin Gustave Zédé au Mourillon

Vers la fin du XIXème et le début du XXème siècle, deux nouvelles grandes cales de construction en bois à structure métallique seront édifiées en prolongement des 5 anciennes cales. Leurs dimensions sont impressionnantes, elles débordent de l’enceinte de l’arsenal sur le boulevard Bazeilles.
Durant l’entre-deux guerres, ces deux cales seront démantelées et deux autres nouvelles cales de construction en dur seront édifiées et sont toujours visibles aujourd’hui.
Les nouvelles cales de construction (cliquer pour agrandir)

Les nouvelles cales de construction (cliquer pour agrandir)

La base des sous-marins

La seconde moitié du XIXème avait vu l’arrivée des nouvelles technologies de construction navale avec la réalisation des premiers sous-marins au Mourillon et c’est dès le début du XXème siècle que va se développer les études et les technologies autour des sous-marins avec la construction de l’atelier des torpilles au sud de l’arsenal, l’installation de l’école des mécaniciens et la construction d’une école de radiotélégraphie dans la partie nord de l’arsenal. En 1912, le développement des activités sous-marine amène les autorités à créer la darse des sous-marins. La Marine se dote d’une flottille de sous-marins qui sont basés au Mourillon, les anciens entrepôts à bois sont transformés en ateliers et certains bâtiments en casernements. Un pavillon pour les officiers et les sous-officiers sont également érigés.
Arsenal du Mourillon - La base des sous-marins et l'école de radiotélégraphie (cliquer pour agrandir)

Arsenal du Mourillon – La base des sous-marins et l’école de radiotélégraphie (cliquer pour agrandir)

Découvrir l’histoire des sous-marins à Toulon sur le site Section Rubis. Ci-dessous 2 images en lien vers le site présentant un alignement de sous-marins français dans la darse du Mourillon.
Sous-marins français amarrés à leur base dans la darse du Mourillon - © Section Rubis www.sectionrubis.fr Sous-marins français amarrés à leur base dans la darse du Mourillon - © Section Rubis www.sectionrubis.fr Photos © Section Rubis www.sectionrubis.fr