Les mystérieux vaisseaux de la Royale

Les vaisseaux de l’appontement Missiessy

Grâce à Nicolas Mioque, un passionné de Marine à voile ancienne, l’énigme de la carte postale aux trois vaisseaux a été résolue !
Cette carte ancienne connue des initiés représente 3 anciens vaisseaux de guerre transformés en casernement aux appontements de Missiessy dans l’arsenal de Toulon.
L’expéditeur de la carte postale, un locataire de la caserne de l’époque, mentionnait au recto de la carte le nom de deux des trois vaisseaux : « Hello » et « Stars ».

Vieux vaisseaux de guerre servant de Caserne au 8ème colonial - Missiessy

Vieux vaisseaux de guerre servant de Caserne au 8ème colonial – Missiessy (Cliquer pour agrandir)

Après analyse plus poussée, Nicolas remarque que les 2 premiers bâtiments sont des anciens vaisseaux de premier rang, des trois-ponts* tandis que le dernier est un deux-ponts.
* Un trois-ponts est un ancien navire de guerre à voile disposant de trois batteries, c’est à dire de trois suites d’artillerie, continues et couvertes.
Le premier vaisseau s’avère en fait être le Eylau du nom de la fameuse bataille napoléonienne qui eut lieu en 1807 dans l’ancienne Prusse orientale, aujourd’hui Kaliningrad, l’enclave de la fédération de Russie fichée entre la Pologne et la Lituanie. Il s’agissait d’un vaisseau de type Hercule doté de 100 canons et construit au tout début du second empire. Le second vaisseau s’appelle Le Souverain, et le dernier vaisseau sur la carte postale est le Mars, ex-Masséna, un vaisseau de 90 canons transformé sur cale en mixte en 1857 et lancé en 1860. Ce vaisseau fut utilisé comme ponton caserne à Toulon de 1893 à 1905.

Nicolas Mioque est un jeune toulonnais passionné de Marine de guerre à voile. Sa connaissance du sujet est déjà très étendue et c’est à travers son blog Trois-ponts qu’il vous fera découvrir ces navires si envoûtants et porteurs d’histoire.
Je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler que le développement même de la ville de Toulon s’est réalisé autour de son arsenal, sous le règne de Henri IV et le transfert de la flotte des galères de Marseille vers Toulon. Port stratégique de la Méditerranée, le site fut modernisé et étendu sous la houlette de Vauban durant le règne de Louis XIV. Un nombre très important de vaisseaux de la Marine Royale furent construits dans l’arsenal de Toulon, parallèlement aux autres arsenaux tels ceux de Brest, de Rochefort, de Cherbourg… Les bois nécessaires à la construction des vaisseaux étaient entreposés dans les bassins d’immersion et les entrepôts de l’arsenal du Mourillon.

Le site web Trois-ponts.
Le musée de la Marine de Toulon.
Le site de la frégate Hermione, actuellement en construction dans l’ancien arsenal de Rochefort.