Le Mourillon durant le siège de Toulon de 1707

Extrait du plan de Toulon et de ses environs

C’est lors du siège de Toulon de 1707 que le fort des Vignettes fut la cible de quatre batteries ennemies installées sur les hauteurs de Lamalgue. Le fort était sous le commandement du capitaine Daillon et l’artillerie sous la responsabilité du capitaine de frégate Cauvière Saint Philippe. Composée de 38 grenadiers et 30 matelots grenadiers qui armaient 18 canons et 2 mortiers1, la garnison du fort résista du 31 juillet au 19 août 1707, date à laquelle le fort en partie détruit fut abandonné. Dès lors, des galiotes à bombes vinrent mouiller dans l’anse des Vignettes à proximité du fort et commencèrent à bombarder Toulon. Six mois plus tard, le fort fut reconstruit à l’identique et rebaptisé Fort Saint Louis.
Sur la carte, on distingue côté petite rade, un môle appelé le Morillon et des salines (dans l’actuel quartier du Port Marchand) où on produisait du sel à cette époque. Egalement la rivière Eygoutier qui a été détournée de son embouchure lors de la construction de la Darse neuve de l’arsenal afin d’éviter l’envasement du port.
(1) Source Toulon et son Histoire. Tony Marmottans.
Le siège de Toulon sur le site seynoise.free.fr.

Le Mourillon durant le siège de Toulon en 1707 © Gallica - BNF

Le Mourillon durant le siège de Toulon en 1707 (Cliquer pour agrandir)
© Gallica – BNF